Fashion blog and lifestyle storyteller

featured Lifestyle Non classifié(e) VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER

Comment l’opéra et la mode se rencontrent

12/01/2018

Comment l’opéra et la mode se rencontrent

This post is also available in: Bulgare Anglais

Vous savez à quell point j’adore l’opéra! Aujourd’hui, je vous invite à aller ensemble en coulisses de cet art merveilleux et à voir quelle est sa relation avec la mode.


En fait, l’opéra inspire certains des plus grands noms de la mode. Au fil des années, Viktor & Rolf, Miuccia Prada, Emanuel Ungaro et Christian Lacroix ont créé avec succès des costumes pour plusieurs scènes d’opéra du monde entier.

C’est au temps de la première de Carmen (un de mes opéras préférés), Marti et moi, on a visité l’Opéra et le Ballet de Sofia. Je suis reconnaissante que nous ayons l’incroyable chance de profiter des performances de certaines des plus grandes voix d’opéra du monde (qui sont Bulgares !). Pendant un après-midi, nous avons été immergées dans la magie de la création des costumes.


Les costumes sont un moyen d’expression important dans une oeuvre. Ils doivent renforcer la suggestion sans être trop agressifs et intrusifs, pour ne pas détourner l’attention du spectateur.

Comment est créé un costume?

Christiana Mihaleva, qui est en charge de la conception des costumes, a expliqué que le point de départ est toujours la conversation avec le metteur en scène. C’est lui qui définit le concept du spectacle. L’adhésion à l’époque est de plus en plus rare, des techniques plutôt intéressantes et argumentées sont recherchées pour se rapprocher du public contemporain. Ensuite, il y a les croquis, la discussion, l’approbation et la mise en œuvre.


Entre 70 et 250 – c’est le nombre de costumes dans une oeuvre d’opéra!

Pour Carmen, l’académique Plamen Kartalov opte pour une approche contemporaine et totalement différente de l’opéra classique que nous avons l’habitude de regarder. Dans le spectacle, il y a des éléments du drame grec ancien (visible dans les vêtements du chœur), les dernières tendances  mode (costumes métalliques des ballerines), les costumes classiques des toréadors. Les costumes sont éclectiques et apportent quelque chose de rétro et quelque chose de nouveau, contemporain. La ligne est complètement inventée en jouant avec la modernité.

Respectivement, dans le cas de Corsaire, la situation est différente, car les croquis pour les costumes viennent directement de Russie. Dans chaque représentation, cependant, il y a une différence et une individualité dues aux matériaux et à la technique de décoration.

 

Le travail individuel avec des solistes fait également partie du processus. Les costumes sont adaptés à la forme et aux souhaits de chaque artiste. L’objectif est d’atteindre le confort, la facilité de mouvement et l’esthétique.
Derrière les costumes d’une pièce il y des mois de travail des deux ateliers – masculin et féminin, assistés par le studio d’art, l’atelier Maquillage et perruques, l’atelier Chapeaux, chaussures, bottes, leggings et accessoires.

Christian Lacroix compare la création de haute couture avec la création de costumes de scène pour l’opéra et le ballet. Pour sa coopération avec l’opéra, il dit:

c’est comme la couture, pareil : d’une certaine façon, mes clients, sont les stars de leur vie. Ils portent des vêtements uniques, également créés juste pour eux…Le design de haute couture doit capturer l’essence, correspondre à l’esprit et après – avoir une ligne parfaite sur le corps.

Visionnez le reportage avec Lacroix, ainsi que sa rencontre avec Alexandrina Pendachanska à l’Opéra de Berlin. Elle est Agrippina et  sa robe en taffetas et dentelle noire est créée par le couturier français:

Cette saison encore, Sofia Opéra et Ballet a un programme de rêve – pour en savoir plus c’est par  ici.

Photos: Martina Todorova, Sofia Opéra et Ballet

27

Written by:



Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*